Comment estimer vos revenus en passant au portage salarial ?

Le portage salarial permet aux travailleur de bénéficier d’un salaire tout en maintenant leur indépendance dans le cadre de l’exercice de leur fonction. Lorsqu’un travailleur décide de se faire porté, il peut avoir l’embarras de choix, tant il existe de sociétés de portage. Le travailleur effectue donc des analyses et études des divers services et avantages qu’offrent les sociétés de portage salarial. La rémunération est l’élément le plus important dans ces analyses. Le travailleur peut effectuer une simulation de la rémunération qui sera la sienne s’il fait le choix du portage salarial. Pour ce faire, il prendra en compte les données dont il dispose sur la société. Cette simulation lui permettra non seulement de bien choisir son entreprise mais surtout de bien conclure les termes de sa prestation avec son client. Comment faut-il s’y prendre ?

 

Un salaire minimum prévu

La rémunération d’un consultant auprès d’une société de portage salarial diffère d’une société à l’autre. Cela s’explique par les différents services que propose chacune de ces sociétés. Néanmoins, la loi prévoit un salaire minimal que doit percevoir le travailleur porté. En effet, l’ordonnance du 02 avril 2015 relative au portage salarial, prévoit à l’alinéa 2 de son article L. 1254-2 : « Le salarié porté bénéficie d’une rémunération minimale définie par accord de branche étendu. A défaut d’accord de branche étendu, le montant de la rémunération mensuelle minimale est fixé à 75 % de la valeur mensuelle du plafond de la sécurité sociale prévu à l’article L. 241-3 du code de la sécurité sociale pour une activité équivalant à un temps plein ». Ce qui revient à dire, comme le précise RH Solutions, qu’un consultant ne doit pas percevoir de la part de sa société de portage salarial, une rémunération inférieure à 2 413,50 euros. Le salaire diffère essentiellement en fonction du chiffre d’affaire effectué par le consultant. Il est obtenu en déduisant de ce chiffre d’affaire, les frais de gestion, les charges salariales, les charges patronales et autres frais.

 

Comment procéder ?

Comme nous le disions tantôt, le salaire diffère en fonction du chiffre d’affaire. Pour estimer le salaire en portage salarial, il faut commencer par supposer un chiffre d’affaire hors taxe. Ce chiffre d’affaire sera transformé en salaire brut et ensuite en salaire net. Le salaire brut est obtenu en soustrayant du chiffre d’affaire, les frais de mission – ceux qui ne sont pas pris en compte par le client – les frais de gestion, les frais professionnelles et les charges patronales. Le salaire net, quant à lui, est obtenu en déduisant du salaire brut, les charges salariales. Pour se faciliter le calcul, lorsqu’on n’a pas une exigence particulière comme un salaire à atteindre ou un chiffre d’affaire à effectuer, on peut faire le choix d’un montant simple qui permettra d’extrapoler facilement les ratios (par exemple un chiffre d’affaire de 1000 euros). Les taux étant différents en fonction des sociétés, il faut se renseigner donc afin de les avoir. Par ailleurs, il faut noter que beaucoup de sociétés de portage salarial mettent en place sur leur site internet des outils de simulation. Il s’agit de pages conçues avec des champs pour renseigner les montants désirés afin d’avoir les autres estimations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *