Les bars à chat : la nouvelle tendance venue du Japon

Au Japon, les chats sont les centres d’attention de nombreux touristes et résidents. Et pour cause, il est interdit d’avoir ces animaux de compagnie dans les appartements. Apparu au Japon dans les années 2000, les bars à chats séduisent plusieurs pays, dont la Belgique et la France, qui voit plusieurs cafés-bars ouverts en l’honneur de ces animaux.

Zoom sur le Neko café du Japon

« Neko » signifiant chat en japonais, les Neko Café sont des cafés-bars, qui mettent en contact des personnes avec des chats. Le premier Néko café du Japon a ouvert en 2004 à Osaka. Les bars à chats sont des lieux de détente des personnes qui profitent de leurs moments pour admirer les chats défiler entre les chaises ou parfois à côté d’eux sur la table. Bien entendu, cette pratique est soumise à certaines règles de la protection animale auxquelles les autorités y accordent une attention particulière. Les propriétaires de ces cafés doivent assurer la bonne hygiène des animaux et leur divertissement avec arbres à chats et jouets. Pour ce faire, les clients lavent leurs mains à l’entrée avant chaque accès. Lors des visites dans les bars à il est interdit de :

  • perturber le sommeil du chat
  • de le nourrir avec quoi que ce soit
  • de le forcer à une quelconque activité avec vous ou vos enfants.

Ceux qui amènent leurs enfants doivent correctement les surveiller dans le but d’éviter tout désagrément. Au Japon, les chats « exposés » sont souvent ceux en errance qui ont été récupérés par des associations. Certains d’entre eux sont proposés en adoption.

Où trouver un bar à chat en France ?

Les bars à chat ont fait leur entrée en France en 2013 dans le Quartier du Marais à Paris. Bien que ce café ait définitivement fermé en 2016, d’autres bars ouvrent dans les grandes villes pour faire de ces animaux le centre d’attraction des clients. Leur appellation est « Café des chats ». Le principe est quasiment pareil : il est du devoir des promoteurs d’assurer de bonnes conditions de vie et d’hygiène aux animaux. Les chats exposés ne sont pas forcément ceux récupérés en errance ou destinés aux adoptions. Certains bars utilisent des chats de race dont ils sont propriétaires, juste pour égayer les visites des clients.

Si vous souhaitez passer de bons moments avec ces minous, vous pouvez vous rendre à Lyon dans le quartier de la Croix Rousse ou à Bessançon, ou encore à Nice dans ce café appelé « la ronronnerie ». De nouvelles adresses ont été ouvertes dont l’une à Clermond-Ferrand le 17 Janvier 2017 et l’autre à Reims depuis le 1er Mars 2017. A Toulouse, la Chapristea s’apprête bientôt à ouvrir ses portes. Bordeaux, Strasbourg, Bastille, Rennes sont autant de villes ayant succombé à la tendance des bars à chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *